Focus sur le marché locatif à Paris et Nantes

0
Marché locatif Paris

Au même titre que la valeur d’un bien immobilier, le prix des loyers suit une évolution fluctuante par rapport à la zone géographique ciblée. S’il existe des disparités évidentes entre grandes agglomérations et petites villes, on distingue également les valeurs locatives selon les quartiers. Quelles sont les tendances du marché locatif à Nantes et à Paris ?

Les tendances du marché locatif nantais

Situé dans le département de la Loire-Atlantique, Nantes compte plus de 300 000 habitants ; plus de 950 000 si l’on inclut son aire urbaine. La ville est notamment appréciée pour ses pôles d’excellence en matière de génie civil, de biothérapie et d’imagerie réseau. Si l’on prend la ville dans son ensemble, le loyer à Nantes est estimé, en moyenne, à 530 €, charges comprises. Cela équivaut à près de 16 € le mètre carré.

Bottière – Chénaie, Malakoff, Saint-Jacques, Breil – Contrie… Les quartiers périphériques demeurent les plus abordables avec une moyenne entre 11 et 12 €/m². Le centre-ville se situe à environ 13,50 €/m². En ce qui concerne les biens les plus prisés, il faut se tourner vers Cité des Congrès, Saint-Clément – Chalâtres. Des quartiers où l’on se trouve entre 17 et 21 €/m².

Généralités sur le marché locatif parisien

À l’image du marché immobilier pris dans son ensemble, un loyer à Paris se révèle nettement au-dessus de la moyenne nationale. Au mètre carré, la valeur locative est de 23,50 €. Plus d’un quart des biens à la location excède les 27 €/m².

Concrètement, il faut compter 950 € pour trouver un bien en location. Le parc local se compose majoritairement d’appartements et de biens en copropriété.

Nantes marché locatif

Le coût du loyer à Paris selon certains cas spécifiques

À Paris, un appartement meublé d’une pièce peut atteindre 40 €/m², soit un loyer moyen de 900 €. Les tendances sont dégressives selon le nombre de pièces. Pour un trois-pièces, le montant peut s’élever jusqu’à 33 €/m², soit environ 2 200 €. Pour un bien non meublé, l’estimation pour une pièce est de 36 €/m². Ce qui équivaut à 830 €, tandis qu’un appartement trois-pièces est à 30 €/m² (1 980 €).

Ce sont les 1er, 2e et 4e arrondissements de Paris qui affichent les tarifs les plus élevés en matière de location immobilière. En périphérie, les quartiers les moins onéreux se trouvent dans les 8e, 9e, 13e et 14e arrondissements de la capitale. À noter que l’encadrement des loyers à Paris est effectif depuis le 1er juillet 2019.

Partager.

Laisser un commentaire