3 manières atypiques de vendre un bien

0

Toutes les transactions immobilières ne suivent pas le même schéma. Si la manière la plus courante est de passer par une agence immobilière, d’autres peuvent être plus adaptées à des situations spécifiques – court délai de vente, divorce, etc. Voici 3 façons peu communes de mettre en vente un bien.

Comment vendre son bien rapidement?

La vente aux enchères

La vente aux enchères volontaire d’un bien n’arrive presque qu’en cas de litige familial. La présence d’un notaire est obligatoire.

Comme avant n’importe quelle vente, le notaire mène une expertise puis donne son estimation de l’appartement ou de la maison. Dans ce cadre, le bien sera mis en vente à 75% de sa valeur réelle. Toutefois, le vendeur a la possibilité de fixer un prix de réserve. Il s’agit d’une somme en-dessous de laquelle le bien ne pourra être vendu.

Après l’estimation, le notaire rédige un cahier des charges comportant, entre autres, les caractéristiques du bien et les conditions de la vente. La consultation de ce document est libre.

Puis, il fait de la publicité pour cette vente, par les moyens de communication dont il dispose.

Après la vente, un délai de surenchère s’ouvre à toute personne qui souhaite proposer un prix plus élevé d’au moins 10%. Cela vaut aussi pour les personnes qui n’ont pas participé à la vente aux enchères.

Contrairement aux ventes classiques, ce système n’autorise pas de délai de rétractation et la totalité du prix de la vente doit être remise dans les 45 jours.

Le + : un bon moyen de dénicher des biens exceptionnels et atypiques
Le – : l’acheteur potentiellement lésé par un prix de vente souvent bien au-delà de la valeur réelle

La vente de gré à gré

Aussi appelée vente amiable, la vente de gré à gré correspond à un accord trouvé librement entre deux parties sur les conditions de vente d’un bien. Juridiquement, cet accord préalable fait office de compromis ou de promesse de vente.

Même si la présence d’un notaire n’est obligatoire qu’au moment de la vente, il est préférable de le faire intervenir en amont.

Sous des airs d’absence de règlement, certaines lois s’appliquent à ce type de vente. Par exemple, le bien ne sera acheté que si le prêt est accepté ; ou bien, le vendeur ne doit pas obliger l’acheteur à demander un crédit dans un laps de temps déterminé.

La vente de gré à gré s’oppose au contrat d’adhésion, où seule une des deux parties pose ses conditions.

Le + : de moindres frais pour les deux parties
Le – : l’absence de négociateur immobilier pour estimer le bien

La vente en immo-interactif

Tous les biens peuvent être vendus de cette manière, soit par des particuliers, soit des professionnels, voire par l’Etat.

Ce concept de vente a été mis en place par les notaires, qui hébergent généralement la salle de vente virtuelle.

Idéal pour les vendeurs pressés, ce type de vente a un caractère éphémère puisque la mise en vente dure 36 ou 48 heures seulement.

Au préalable, les acheteurs intéressés doivent demander un agrément au notaire pour proposer leur offre. En d’autres termes, ils doivent présenter leur état civil et leurs moyens de financement.

Une fois toutes les offres mises en ligne, le vendeur détermine la meilleure offre de son point de vue (qui n’est pas nécessairement le prix le plus élevé).

Même si cette méthode de vente est fiable car encadrée par un notaire, il faut savoir que les frais notariaux sont plus élevés que pour une vente classique (+ 6 ou 7% environ).

Le + : pas de déplacement ni de frais d’agence pour l’acheteur
Le – : des biens parfois repris à des criminels ou délinquants

***

Si aucun de ces procédés ne vous convient, il est toujours possible de contacter un conseiller immobilier via ce lien : https://www.recrutement-safti.fr/. Vous pourrez ainsi bénéficier d’une estimation gratuite de votre bien et le mettre en vente de façon plus classique.

Partager.

Laisser un commentaire